DE/EN ESPACE PRO

Maîtrisez l’art du passe-partout !

Marges, couleur, épaisseur pour mettre en valeur le sujet… Vous saurez tout sur les passe-partout !

Avertissement : cet article ne parle pas d’un personnage de Fort-Boyard.

Dans le monde de l’encadrement, un passe-partout est un carton dans lequel une ouverture a été découpée en biseau.

Un passe-partout sera utile pour cadrer un sujet, surtout si les bords sont irréguliers. Le passe-partout donne de l’espace au sujet et sert de transition entre le mur et l’œuvre.

En plus de sa fonction esthétique, ce « simple » petit bout de carton permet de créer un vide entre le sujet et le verre, indispensable pour protéger vos encadrements de pastels, de photos couleur… N’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil à notre article sur l’importance de la conservation de vos oeuvres grâce aux différents procédés technologiques que renferment les passe-partout !

Comment définir la dimension d’un passe-partout (PP) ?

Comment choisir la taille des marges ?

L’emploi d’un ou plusieurs PP vous permet de créer une multitude d’effets créatifs. Si en théorie «tout est possible», voici  quelques exemples qui vous donneront plein d’idées de créations !

1. Les marges égales

Cette solution convient à la majorité des sujets. La présentation est toujours harmonieuse. Les 4 marges (A) sont identiques. Pour les sujets supérieurs à 50×60 cm, n’hésitez pas à réaliser des marges de 10 cm.

3. Passe-partout avec talon

Cette présentation donne une une valeur exceptionnelle au sujet même s’il est de petite taille. Cette formule est très utilisée pour réaliser des expos de photos ou encadrer des oeuvres de grande valeur mais de petites dimensions.
A noter : le talon doit toujours être mis en bas, ce qui met le sujet à la hauteur du regard.

5. Les ouvertures multiples

Vous avez plusieurs sujets d’un même thème ou vous souhaitez donner un effet mosaïque à une photo, les ouvertures multiples vous proposent des alternatives créatives très variées.

2. Les marges inégales 2 à 2

Cette présentation plus originale permet de valoriser le sujet et donne plus d’ampleur au cadre. Elle permet aussi de réaliser un encadrement rectangulaire (plus harmonieux) à partir d’un sujet carré.
Les marges sont égales deux à deux. Par exemple : A = 6 cm, B = 8 cm.
A noter : éviter les «fausses différences» comme A=6 cm, B=6,5 cm.

4. Marges libres

Cette formule a pour but de créer un encadrement vraiment original.
Avec elle, un sujet même anodin, peut devenir spectaculaire, drôle ou poétique.

La mise en place dans un même cadre de plusieurs images produit un effet captivant, de plus en plus apprécié.

Vous pouvez réunir ainsi dans un même cadre :
• des photos de familles
• une série de photos sur un même thème
• des images de sources différentes (photos, images, étiquettes,…)

Le secret de l’encadreur, un passe-partout surélevé

1. Sujet flottant

Avec cette technique appelée aussi «montage sur dalle», le sujet semble «suspendu».

L’effet de profondeur donne un certain mystère à la présentation.

2. Sujet en fond

Cette présentation appelée aussi «montage en fenêtre» consiste à créer un effet de profondeur dans l’encadrement en sur-élevant le passe-partout. Le sujet semble plus précieux, plus captivant. Cette formule convient bien aux petits sujets (inférieurs à 20 x 30cm).

A vous de jouer, partagez-nous vos créations !

Laisser un commentaire